Concurrence : comment faire la différence

Comment se différencier de la concurrence ? Se démarquer implique une comparaison. Par rapport aux concurrents : ah! Les concurrents !

Ils inquiètent + font peur + on s’en passerait bien. On imagine parfois que c’est à cause d’eux que les choses sont moins faciles qu’on le voudrait- alors que le problème est ailleurs. A commencer par l’image qu’on se fait de la concurrence.

Changer de point de vue : la stratégie Océan Bleu

  • La stratégie Océan Bleu se base sur les travaux de Kim et Mauborgne, qui ont étudié les plus belles réussites stratégiques des dernières décennies, comme Ebay, Swatch ou Apple. Dans la vision classique des marchés et de la concurrence, chacun essaie de prendre les parts de marché du voisin + on joue des coudes + on baisse ses prix + les dents sont longues…l’océan se teinte de rouge. Dans cette nouvelle approche, l’entreprise se concentre sur ce qui compte : sa différence. Au lieu de faire comme les autres, elle s’éloigne du champ de bataille, et crée de nouveaux horizons. L’Océan redevient bleu.
  • Un exemple?  La Wii, de Nintendo : « Nous ne nous attaquons pas à Sony ou Microsoft. Nous nous attaquons au marché des personnes qui n’ont aucun intérêt pour les jeux vidéo » Satoru Iwata, PDG. Je suis honnêtement ébahie devant une telle créativité. En 2006, le jeu vidéo, c’était seul, à 2, ou en réseau. Pas en famille. Et ce n’était QUE du jeu vidéo! Pas du golf, de la boxe ou de la danse : on ne bougeait que les doigts. Et là, Nintendo, au lieu de casser les prix ou de créer un énième jeu vidéo, crée un marché qui n’existe pas. La Wii est devenue la console qui s’est vendue le plus vite de toute l’histoire du jeu vidéo. Je continue à faire partie des personnes qui n’ont aucun intérêt pour ces activités, mais j’admire profondément l’audace d’une telle démarche !
'Nous visons les personnes qui n’ont aucun intérêt pour les jeux vidéo' Nintendo #marketingClick to Tweet

Se démarquer ? C’est se concentrer sur ce qui compte

  • Le principal problème est qu’il est difficile d’avoir conscience de ce qui fait sa différence justement. Pas concernant ses défauts : en général, on les connaît très bien :-) Mais on a beaucoup de mal à identifier ses forces et à savoir ce qu’on fait plus facilement ou mieux que d’autres! Malheureusement, c’est dans notre éducation. On nous apprend à être modeste, à ne pas faire l’intéressant-e, et à être mal à l’aise avec les compliments. On a donc beaucoup de mal ensuite à vendre, à se mettre en avant, et surtout à mettre ses qualités en avant!
  • Pour connaître tes qualités, mieux savoir comment tu es perçu-e, tu peux faire un exercice classique en marketing : demande autour de toi. Aujourd’hui, envoie un mail ou un texto à 20 personnes de ton entourage. Explique que tu es en train de faire un exercice et que tu as besoin de savoir quelles sont tes 3 qualités selon eux. Fais-le vraiment! D’abord, parce que tu vas passer une journée formidable à recevoir plein de compliments, mais aussi parce que ça va te permettre de te concentrer enfin sur ce qui compte : non pas tes défauts, mais tes qualités et ce qu’elles apportent aux autres.
  • Fais le vraiment! Savoir comment tu es perçue te permet de mettre l’accent sur ces aspects-là sur ta page à propos, mais aussi dans les mots que utilises pour décrire ton travail, pour nommer tes produits. Cela peut aussi jouer sur les couleurs de ton travail, le ton de tes articles et descriptions, et même les partenariats que tu vas choisir. Connaître tes points forts t’aide à mieux accepter tes points faibles, et à choisir tes éléments de différenciation – car il faut bien les choisir. L’image que donne ton travail découle de tes choix, d’où l’importance d’y réfléchir pour donner une image choisie et non une “image par défaut”, qui ne correspond pas forcément au message que tu veux faire passer.
Se démarquer de la concurrence, c'est s'éloigner du champ de bataille :-) #contentmarketingClick to Tweet

Comment se différencier de la concurrence

  • Comme je le disais plus haut, la différence se fait par rapport aux autres. Traduction : tu dois savoir à qui tu veux qu’on te compare mentalement et pourquoi.
  •  Voici 3 pistes de différenciation :

1. Ta clientèle, et qui tu veux que tes clients deviennent.

2. Ta personnalité, et en quoi elle infuse ce que tu apportes à tes clients.

3. Ton parcours : réussir son image de marque est clef pour se différencier de la concurrence- ça commence par l’art de rebondir sur son parcours pour réussir son personal branding !

  • Il te reste maintenant à faire des choix en fonction de ça, et à combiner des indices, à les semer dans ton contenu pour donner des raisons valables de choisir ton travail et créer une motivation qui va au-delà de l’attrait pour la nouveauté.

Maintenant c’est à toi!

Dis-nous, qu’est-ce que tu ressens, face à la concurrence? Est-ce que tu connais tes points forts? Est-ce que tu sais si l’image que ton travail donne correspond bien à celle que tu veux donner?

Merci de partager tes questions et ton expérience dans les commentaires :-)

Author Details

Je m’appelle Selma Païva. Je suis l’auteure du livre “Internet est une table pour deux, le marketing autrement”. Je forme + conseille + accompagne les entrepreneurs au niveau de leur marketing de contenu sur selmapaiva.com

Au programme – email marketing, copywriting, blogging, storytelling… ou l’art de manier les mots pour construire des séquences de mails dignes d’une série Netflix. Des articles qui captivent ta communauté . Des landings pages qui convertissent tes visiteurs en prospects. Et des pages de vente qui donnent envie d’acheter !

Commence par mes 10 micro-leçons d’email-marketing ici. Elles sont gratuites. Et spécialement conçues pour une relation durable et riche avec tes abonnés :-)

Comment faire la différence
135 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez