≡ Menu

J’ai vu le futur

objectifs-clients-entrepreneurs M

J’ai vu le futur.

J’ai vraiment cherché à le voir. Parce que j’avais appelé mes premiers ateliers “La technique du tableau idéal”, et que ça m’a intriguée, dans 3 kifs par jour, quand Florence Servan-Shreiber parle d’une expérience qui a montré que visualiser sa journée idéale permettait effectivement de gagner en efficacité et en bonne humeur.

La question essentielle

  • Ça faisait un moment que je n’avais pas visualisé ma journée idéale, alors j’ai fait le grand écart, et j’ai imaginé ma journée idéale dans 10 ans. L’écart est suffisamment grand pour que mes limites actuelles aient moins de prise, mais pas trop grand non plus pour que je n’arrive pas à me projeter.
  • Et là, je me suis rendue compte que la question essentielle était celle là :

“Quelle personne est-ce que je veux devenir?”

  • Car ce qui nous tire vers le haut, ma démarche + mon entreprise + moi, c’est cette vision : la personne que je veux devenir + les émotions que je veux avoir dans la journée + les émotions que je veux provoquer chez les autres.
  • C’est pareil pour toi! Alors je te retourne les questions – avant de te demander comment attirer de nouveaux clients, comment fidéliser ta clientèle actuelle : qui veux-tu devenir? Qui veux-tu que tes clients deviennent? Que veux-tu changer pour eux?
  • Ce qui va les attirer – et ce qu’ils vont acheter – ce n’est pas ton produit ou service en soi, hors contexte (le tien) : c’est la vision que tu as pour eux, celle meilleure version d’eux-mêmes qui devient possible grâce à toi.
Qui veux-tu devenir ? Qui veux-tu que tes clients deviennent ? #entrepreneurs #contentmarketingClick to Tweet

Comment trouver de nouveaux clients : pense impact émotionnel

  • Tu te dis peut-être : “Je ne sais pas trop ce que je change pour eux…je ne révolutionne par leur vie non plus!” Non…mais si en fait. Peu de gens cherchent à révolutionner leurs vies. Pourtant, ils tendent vers quelque chose. Et s’en rapprochent via des micro-changements.
Plus d'abonnés, plus de clients, c'est d'abord penser impact émotionnel #contentmarketingClick to Tweet
  • Pense : impact émotionnel. La dernière fois que tu as dépensé 300 euros, est-ce que c’était pour révolutionner ta vie? Ou bien est-ce que c’était pour t’offrir le manteau qui te faisait de l’œil dans ta vitrine préférée depuis 3 mois? (Maintenant, tu te sens tellement plus pro et plus classe avec que tu le mets tous les jours!) A moins que tu n’aies changé de téléphone, et que sortir le nouveau de ta poche t’enthousiasme à chaque fois? Peut-être que tu as invité ta moitié dans un grand restaurant et que tu es fier-e d’avoir pu vivre cette expérience-là?

Alors : qui veux-tu que tes clients deviennent?

  • Je sais que dans ta journée idéale tu as mis en place de nouveaux systèmes, et tu as pris un tournant. Tu te sens libre d’affiner ton positionnement. Tu as de nouveaux partenariats, de nouveaux affiliés, des clients plus pointus. Tes articles font agir, et réagir. Dans la direction que tu as fixée. Sur ton site, dans ton studio, ton cabinet : les séances, les ventes s’enchaînent avec fluidité… et ce sont les bonnes personnes qui achètent !
  • Je sais qu’avec mon travail, je construis pour toi de nouvelles possibilités. Que tu viens vers moi pour aller à l’essentiel + y voir clair. Parce que tu es en quête de permission, aussi. Je te permets d’aller plus haut, plus loin que tu ne pourrais le faire seul-e. Avec moins de doute, et plus de motivation :-)
  • En fonction de qui tu veux que tes clients deviennent : guide tes abonnés, ta communauté. Construis tes séquences de mails, d’articles pour accompagner tes lecteurs. De là où ils en sont aujourd’hui.  A qui ils ont besoin de devenir. Pour devenir de nouveaux clients. Qui sortent la carte bleue avec enthousiasme. Pour acheter ce que tu fais. Travailler avec toi. Et vraiment en profiter ! Avoir de supers résultats !

Maintenant c’est à toi : autorise-toi à te projeter!

Quelle personne veux-tu devenir? Qui veux-tu que tes clients deviennent?

Ecris-le ici, car c’est ce qui va vous tirer vers le haut, ton entreprise et toi.

{ 20 commentaires… add one }
  • Esther

    Ton article m’a fait sourire (avec bienveillance !) car se projeter 10 ans plus tard !!… Il y a 20 ans, si on m’avait demandé de me projeter 10 ans plus tard, je n’aurai jamais imaginé être là où je suis aujourd’hui. J’étais jeune et j’avais les dents qui rayaient le parquet et je gagnais très bien ma vie comme DA dans la pub. 10 ans plus tard j’ai changé radicalement de vie, de rythme, d’envies, etc. Aujourd’hui j’ai 47 ans, au milieu d’un parcours que j’ai choisi et je n’ai pas envie de tirer des plans sur la commette pour dans 10 ans. Et pourtant j’apprécie les mails incisifs que tu envoies en newsletter, ça me rappelle que j’ai été jeune et ambitieuse et que je ne veux plus rentrer dans ces cases.
    Alors, pourquoi ce commentaire ? Tout simplement parce que ce qui se dégage de ton blog, c’est la notion de choix et d’outils pour mettre en place ces choix de travail, de vie, de rythme que l’on soit jeune et ambitieux, ou pas !!

  • Se projeter dans le futur, ce n’est pas forcément 10 ans plus tard, et de toute façon, ça n’implique pas de tracer une route, mais de savoir où on veut aller :-) Bien sûr, il peut se passer un tas de choses entre temps qui nous amènent ailleurs, où ce sera encore mieux! On peut être ambitieux pour changer radicalement de vie, mettre en place ses choix, aller vers ce qui nous tient à coeur – on peut être ambitieux, et épanoui! Que l’on soit jeune ou pas, vive l’ambition! :-D

  • SYNCHRONICITE! Je travaille sur le livre de Mickaël Port “Bookyourself solid” en ce moment et j’en suis à cette étape. Je veux devenir MOI mais en MIEUX et je veux la même chose pour mes clientes. je veux qu’elle développe la plus belle partie d’elle-même et qu’elle la fasse rayonner sur la terre entière. Je veux que petit bout par petit bout on se fabrique un monde de bienveillance & d’amour ou l’objectif sera de rendre la vie de l’autre plus belle chaque jour et ou la nôtre s’en trouvera changé à tout jamais. Voilà, c’est tout SIMPLE.

    • C’est super Gaëlle! Devenir une meilleure version de soi-même + aider nos clients à faire de même : on en avait parlé sur le blog il y a quelque temps, j’adore! Merci pour ton partage!

  • Coucou Selma !
    C’est exactement ce que je viens de faire durant deux jours au cours d’une formation excéllente de confiance en soi !
    J’ai programmé ma réussite, mon avenir et celui des miens pusique j’ai bien l’intention que tout le monde en bénéficie !
    j’ai fais beaucoup de visualisation positive et appris à chasser les doutes et les idées noires qui nous polluent la tête et nous enmpêchent d’avancer…
    Tout est possible et tout est à faire et je n’ai qu’un mot pour illustré tout cela :
    L’avenir nous appartient les filles!
    J’ai compris qu’il n’y à pas de hasard, pas de fatalité.
    Alors moi aussi Selma j’ai fais le grand écart (ah ah ha )
    Aurélie une fille qui à enfin tout compris !

    • Oh oui! L’avenir nous appartient! ça change la vie de cultiver le positif au détriment du doute, je suis ravie de lire que tu es sur ce chemin là, et d’avoir de tes nouvelles, aussi! A bientôt Aurélie!

  • Anne

    Bonjour Selma,
    je te remercie déjà pour tes articles, je les lis toujours avec beaucoup d’attention et de plaisir.
    Je suis d’accord avec toi, il faut se fixer toujours un but et tendre à le réaliser, si j’ai bien compté j’ai 30 ans de + que toi et je continue non seulement à exercer mon métier , mais il y a 4 ou 5 ans je m’étais fixée le but de me former pour travailler le métal, chose que je réalise seulement cette année et je suis très satisfaite et heureuse d’y être parvenue aujourd’hui, maintenant il s’agit de se perfectionner, et j’ai l’intention + tard de former une amie (et d’autres). J’ai donc encore des projets et si des évènements indépendants de notre volonté arrivent, il ne faut pas baisser les bras ! On peut tomber mais l’essentiel c’est de se relever !

    • C’est génial, Anne! Nos projets évoluent avec nous, et dans 10, 20, 30 ans, on en aura encore d’autres : je suis vraiment contente de lire que tu t’es formée au travail du métal, et que tu continues à te perfectionner, bravo!

  • Ce n’est pas trop ambitieux : on a toutes besoin de se ressourcer, et d’arrêter de râler sur nos enfants : d’ailleurs Christine Lewicki a co-écrit un livre sur le sujet (j’arrête de râler sur mon conjoint, et sur mes enfants :-) Concernant la décoration originale et unique, paradoxalement : c’est vague, il faudrait que tu précises.

  • Isa

    Bonjour Selma,
    J’ai découvert ton blog il y a quelques jours seulement.
    Quelle personne je souhaite devenir ? Celle que j’étais il y a quelques années : enthousiaste, passionnée par mon métier, heureuse de me lever chaque matin le cœur joyeux pour apporter de la lumière dans la vie des gens.
    La petite flamme a commencé à s’éteindre en 2007. De plus en plus de mal à écrire (je suis pigiste). Le syndrome de la page blanche a montré le bout de son nez.
    Créer avec mes mains m’habite depuis que je suis toute petite. Lorsque je créé quelque chose avec mes mains et non pas avec mon mental, je revis.
    J’aimerais que mes clientes se créent un havre de paix où elles pourront se ressourcer. J’aimerais qu’elles puissent se reconnecter à leur sens. J’aimerais leur faire découvrir qu’il est tellement bon de bien se sentir chez soi et de se créer un univers à son image, entouré d’objets qui parlent à votre âme et à votre cœur.
    Ma journée idéale : écrire pour le plaisir et non pas pour en vivre, créer pour en vivre et non plus uniquement pour le plaisir.

    • Bonjour Isa! Merci pour ton témoignage :-) Ecrire ou créer, ce sont 2 mots qui désignent la même intention : la page blanche guette régulièrement l’auteur, mais aussi celui qui fabriquent des objets. Attention donc à ne pas partit vers un domaine uniquement sur ta motivation personnelle (“quand je crée, je revis”), mais à bien clarifier ce que le résultat va transformer pour ta clientèle, et à réfléchir à la rentabilité de tout ça :-)

  • H.M.

    LIBRE, souple, une bonne dose L’équanimité avec une grande pincée de sagesse, pour faire une belle histoire de ce que la vie m’apporte ! Voilà les vertus que je souhaiterais m’approprier si le temps m’était donné ! … Oui, j’ai assez vécu pour être d’accord avec Forrest Gump – ou plutôt sa maman :
    ” La vie c’est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber.”
    Si j’arrive à cette état de grâce , les autres , qu’ils soient mes proches ou mes clients, se sentiront divinement bien avec moi , peu importe mon métier ou le degrés de ma réussite sociale :)

  • Marion

    C’est un bel exercice que voilà ! Je l’ai fait dans un de mes carnet, en version condensée ça donne ça…
    Dans dix ans, je me vois… avec plus de compétences techniques, mais aussi plus “sage”, plus posée et confiante en moi. En fait, dans dix ans, j’aimerais faire la rencontre chaque jour d’une nouvelle personne, et lui ouvrir la porte vers quelque chose de nouveau pour elle. Je voudrais que mes clientes repartent en se sentant plus belles, plus fortes et plus confiantes en elles. Qu’elles repartent avec l’impression d’avoir rencontré une femme un peu sorcière qui les a enchantées en une meilleure version d’elles-mêmes… et que ça dure pour elles !

  • Maëlle

    Bonjour et merci pour cet article. Ça fait réfléchir. Je ne me pose pas souvent cette questio mais c’est une très bonne façon de se centrer sur le positif et non sur ce qui ne vas pas ou nos doutes. C’est ce que j’essaie de pratiquer ces derniers temps, porter attention aux choses positives qui se passe dans ma vie et non ce qui va de travers. Et bien quand je fais cela ça me redonne de l’énergie. Ça ne vous fait pas ça vous ? Et pour jouer le jeu du où est ce que je souhaite en être dans 10ans ? Et bien j’aimerais vivre de mes creations sans me ruiner la santé pour y arriver et avoir de l’énergie pour mes proches et pour leur apporter de la joie. Et que lorsque les personnes porteront mes bijoux elles se trouveront belles avec, ou bien fière de les porter ou bien juste heureuse d’avoir un beau bijou autour du cou. Je reviendrai dans 10 ans pour vous le dire ;-)

    • Avant 10 ans j’espère hein! D’ici là : pourquoi heureuse d’avoir un beau bijou autour du cou? Qu’est-ce qui a changé quand elles l’ont enfilé?

      • Maëlle

        Très bonne question !!! Auquelle j’ai beaucoup de mal à répondre. A creuser donc. Merci selma

  • Caroline

    Des jours que j’avais cet article sous la main tranquillement. Je repoussais le moment de le lire et puis finalement après cette journée épuisante j’ai fini par le lire. Et que dire ? Mis à part que c’est exactement ce sur quoi je travaille depuis quelques mois après un évènement qui m’a fait comprendre que la vie se passait aujourd’hui. Merci pour cette piqûre de rappel et cet article toujours aussi brillamment écrit !!!

Leave a Comment

Tweetez
Partagez
Enregistrer
+1
Partagez