Comment éviter le creux de la vague qui arrive bientôt - Selma Païva

eviter le creux de la vague

Il y a des mois considérés comme propices à la réflexion : en janvier, c’est comme au mois d’août, on a le sentiment qu’on peut faire une pause pour réfléchir.

Qu’on peut effacer le tableau. Que c’est le moment de remettre nos projets en perspective, et de prendre, enfin des bonnes résolutions!

Mais non!

Environ 80% des personnes qui prennent des bonnes résolutions début janvier les laissent tomber avant la fin de l’année, et 17% dès le mois de Février! Pire : nous prenons à peu près les mêmes chaque année. (Source : Horizon Media, janvier 2014).

Aujourd’hui je vous explique ce que vous pouvez faire pour que les 12 prochains mois soient différents des 12 derniers.

Le problèmes des bonnes résolutions

  • Alors pourquoi on n’y arrive pas? Et bien voilà : on fait une liste de ce qu’on voudrait faire, et on s’en tient à peu près là. On ne nous a pas appris à  nous fixer des objectifs + à les atteindre – au mieux, on nous parle d’organisation, mais un plan d’action impeccable ne compense pas des objectifs mal choisis !
  • Or les bonnes résolutions, comme tous les objectifs, ne se concrétisent pas quand on n’a pas de système en place pour structurer sa prise de décisions !

Conseil n°1 : Sachez pourquoi vous faites ce que vous faites

  • Il y a plusieurs années, j’ai assisté à une formation obligatoire pour les enseignants de ma circonscription (oui, dans une autre vie, je fus prof :-). Je me sentais déjà à l’étroit depuis un moment dans l’enseignement mais je ne savais pas par où commencer. Bref, j’ai levé la main pour demander un l’éclaircissement à l’organisatrice qui avait le micro, et vous savez ce qu’elle m’a répondu? Elle a dit: “Les questions ne sont pas prévues”.
  • Pour moi, ça a été un choc. D’autant que les autres trouvaient ça normal, une formation où les questions ne sont pas prévues. Alors j’ai décidé 1.Que je n’oublierai jamais ce moment 2. Que je ne resterai pas dans ce milieu et  3. Que je me créerai un environnement de travail où les questions seraient prévues (c’est d’ailleurs pour ça que mon blog était sous-titré : “Conversations” quand j’ai commencé). A chaque fois que je repensais à ce moment, je savais qu’il n’y avait pas de retour en arrière possible.
  • Et vous? Savez-vous pourquoi vous développez votre entreprise ? Ecrivez-le noir sur blanc, et relisez-le 1 soir par semaine !

Conseil n°2 : Commencez par la fin

  • “Commencez par le commencement” est un dicton qui m’a longtemps bloquée : je suis restée paralysée à chercher par quoi commencer. Et puis j’ai mis au point une méthode qui me correspond beaucoup mieux : le tableau de ma destination (plus d’infos à ce sujet en fin d’article :-).
  • Car sans une idée claire de ses objectifs à long terme, on dérive plus facilement + on développe des lignes de produits et services qui ne nous correspondent qu’à moitié + on perd du temps dans des partenariats qui ne nourrissent pas nos projets, on consacre beaucoup de temps à ce qui ne produira que peu de résultats. Alors que si on commence par se poser les bonnes questions pou brosser le tableau de sa destination à horizon 6 mois (ou plus !) : on prend de meilleures décisions!
  • Donc : commencez par la fin! Rendez-la la plus réaliste possible avec des objectifs précis + atteignables + réalistes + chiffrés. C’est beaucoup plus facile de trouver son chemin quand on sait où on veut aller, et c’est encore plus facile quand on suit une démarche qui a fait ses preuves :-)

Conseil n°3 : Demandez l’aide des autres

  • Si vous avez du mal à tenir les promesses que vous vous faites, ne restez pas dans votre coin. J’ai trouvé vraiment drôles – en plus d’être efficaces – les 2 techniques utilisées par ces entrepreneurs :
  • Maneesh Sethi a demandé à la personne qui travaillait à côté de lui de lui mettre une claque à chaque fois qu’il perdait son temps au lieu de travailler. Il l’a même payée pour ça : elle pouvait travailler sur ce qu’elle voulait, du moment qu’elle gardait un oeil sur ce que lui faisait + qu’elle lui donnait une claque quand il perdait son temps. Résultat? Il a multiplié sa productivité par 4. A ha ha! Vous l’avez reconnu : sur la photo, c’est lui :-)
  • Derek Halpern avait pour objectif de perdre du poids. Il a fait un gros chèque à un ami en lui disant : “Si je ne reviens pas vers toi chaque semaine avec pour faire le bilan d’avancée vers mon objectif, tu envoies le chèque à une organisation que je déteste”. Et il est devenu tout musclé :-)

Conseil n°5 : Bloquez un créneau quotidien pour votre objectif n°1

  • 1/4h, 1 heure, 3 heures si vous pouvez :  consacrez ce créneau à ce qui est le plus important pour vous à horizon 6 mois (ou 12).
  • C’est un des meilleurs conseils qu’on m’ait donnés. N’acceptez aucune excuse de votre part et mieux : prévoyez systématiquement ce créneau en début de journée, avant que le reste du monde ne vienne vous bousculer de contre-temps.

Conseil n°6 : Osez en parler

  • On craint souvent de parler de ses objectifs, de son étape d’après. Alors oui, on peut avoir peur que les autres n’y croient pas. Mais au fond on a encore plus peur qu’ils y croient et de ne pas y arriver.
  • Du coup on ne dit rien, et on ne risque rien. Et comme on ne risque rien, on ose moins et pire : on n’améliore pas ses idées ni ses objectifs dans l’échange avec les autres. Résultat : on stagne, on continue à faire ce qui marche déjà, même s’il y a autre chose qui nous démange !.
  • Alors parlez-en! Où? A Qui? A moi, à votre groupe de travail (voire la retraite mentionnée dans le conseil suivant !)

Conseil n°7 : Faites-vous aider pour choisir vos objectifs

  • C’est difficile d’y voir clair seul, de faire de bons choix, en fonction de qui on est, d’où on vient de là où on veut aller, avec discernement.

Maintenant c’est à vous!

Que vous promettez-vous d’accomplir à horizon 6 ou 12 mois ?

Author Details

Je m’appelle Selma Païva. Je suis l’auteure du livre “Internet est une table pour deux, le marketing autrement”. Je forme + conseille + accompagne les entrepreneurs au niveau de leur marketing de contenu sur selmapaiva.com

Au programme – email marketing, copywriting, blogging, storytelling… ou l’art de manier les mots pour construire des séquences de mails dignes d’une série Netflix. Des articles qui captivent ta communauté . Des landings pages qui convertissent tes visiteurs en prospects. Et des pages de vente qui donnent envie d’acheter !

Commence par mes 10 micro-leçons d’email-marketing ici. Elles sont gratuites. Et spécialement conçues pour une relation durable et riche avec tes abonnés :-)

Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez