Travailler en indépendant, ça a un côté glamour, mais pas forcément façon plage de sable fin, tu vois ?

On peut travailler de n’importe où (et transiter avec son ordi du bureau au canapé voire à la table de la cuisine ou au café). “Bienvenue dans l’ère dans Sans Bureau Fixe !” nous dit d’ailleurs Sylvaine Pascual qui totalise une demi-douzaine de “tiers-lieux de travail”.

On est libre de ses horaires (et de commencer à 5h du matin),

On est libre de ses vacances… enfin ça on va en reparler juste après :-)

Bref, c’est tout un état d’esprit. Il y a forcément des trucs que seuls les entrepreneurs peuvent comprendre !

1. Regarder Netflix, c’est travailler!

  • Tu te souviens d’Amour, Gloire et Beauté ? Personnellement, j’ai découvert ce titre-là super tard à 20 ans passés. Avant j’habitais au Maroc, et là bas, un programme ne pouvait certainement pas s’appeler “Amour, gloire, et beauté”.. A ha ! T’imagines ? Les 3 tabous d’une société conservatrice, en titre d’une émission à forte audience ? Alors ça s’appelait…”top models”, si si. Bref, c’était mauvais.
  • Aujourd’hui, certaines séries sont de vrais bijoux de scénario, et souvent des sources d’inspiration pour les entrepreneurs ! Je suis fascinée par leur capacité à créer de l’anticipation, leur talent à nous raconter des histoires en 20, 40, 50 épisodes en nous tenant en haleine de l’un à l’autre : alors j’étudie le sujet, je teste, j’améliore.
'Quand je regarde Netflix, je travaille : la preuve ici !'Click to Tweet

A toi :

>>> La prochaine fois que tu regardes ta série préférée, ou que tu en découvres une qui te donne envie de continuer à regarder, demande-toi pourquoi : comment est-ce qu’ils ont fait, au niveau du scénario, du jeu pour planter des indices qui te font comprendre qu’il va se passer quelque chose que tu ne peux pas rater 

>>> Ça marche aussi pour les séries au format bouquin : je ne sais pas si tu connais Bernie Gunther, de Philip Kerr ? C’est un policier allemand dont on suit les tribulations du Berlin des années 30 à la Riviera des années 60. Il y a 10 tomes que j’ai lus au moins 2/3 fois : outre le sujet qui est passionnant (la vie des dissidents dans l’Allemagne avant guerre, pendant, puis après, sous les communistes), Philip Kerr est un as dans l’art de semer des indices qui te tiennent en haleine sur plusieurs chapitres.

>>> Je les repère, pour m’en inspirer, et je te conseille de faire pareil pour apprendre à captiver tes lecteurs un article après l’autre, un mail après l’autre !

2. Internet, c’est un petit monde (ou pas)

  • Travailler en ligne ne veut pas forcément dire connaître tout le monde, et ce n’est pas possible non plus, mais franchement il y a des jours où tu as l’impression d’avoir fait le tour. Il y a des millions de blogs en ligne, de pages Facebook, de comptes Twitter…mais finalement, il n’y en a pas tant que ça. Tu n’as pas l’impression que ce sont souvent les mêmes noms  qui reviennent dans les podcasts, les sélections de ressources, les mêmes visages que tu retrouves d’un groupe Facebook à l’autre…
  • Et puis tu tombes sur quelqu’un au hasard d’un lien cliqué, d’une conversation et là tu te dis : “Mais…comment ça se fait que je n’ai pas su avant qu’il/elle existait ?!” Franchement, je ne sais pas comment j’ai passé autant de temps sans connaître Cécile, de Palais Savant, Raj, d’Autodisciple, Greg de LifeStylers ou Jonathan Lehmann.
'Mais...comment ça se fait que je n'ai pas su avant qu'il/elle existait ?!'Click to Tweet

>>> A lire : le top 44 du web francophone ! Coachs, entrepreneurs, formateurs…les meilleurs blogs et sites en français pour ton développement pro et perso !

3. Humeur en dent de scie, ou gros oubli…

  • Humeur en dent de scie, impatience dans les files d’attente, heure de sortie d’école complètement oubliée (ça m’est arrivé une fois j’avoue !)…tu as un lancement qui se prépare ou en cours, n’est-ce pas ? On a beau s’y prendre à l’avance, on a beau avoir testé ce qu’on vend avant, et même l’avoir déjà vendu et ne pas en être à son 1er round, les lancements sont des périodes étonnamment riches en contre-temps : pannes paypal, panne internet ou panne d’ordi, bug Aweber ou LeadPages…ensemble, on peut en rire !
  • Sans compter l’intense énergie que ça prend d’organiser tout ça, sur plusieurs niveaux. Quand tu as une séquence pour tes clients. Une autre pour tes abonnés non clients. Une troisième pour tes abonnés non clients mais particulièrement intéressés par la problématique en question ! Rajoutez une page de vente déclinée à chacune de ces audiences, les questions qui pleuvent par mail…et quand c’est fini, ce n’est pas non plus le moment encore de se reposer puisqu’il faut délivrer ce que tu as vendu maintenant, ha ha !
Entrepreneur ? Humeur en dent de scie ? Oubli des enfants à l'école ? Diagnostic !Click to Tweet

>> Et toi ? Tu es prêt-e pour ta suite ? Tu as un produit, un service, une prestation à lancer ou relancer ? Une transition à matérialiser ? Je peux t’aider.

4. Le WE arrive toujours trop vite !

  • Mon espoir secret est de voir les vendredis magiquement rétrogradés en mercredi…2 jours de plus pour terminer ce qui n’a pas pu se faire : le pied. L’autre pied, c’est de pouvoir passer du bureau au canapé et du canapé à la cuisine pour travailler (ne jamais avoir à aller faire la queue à la poste pour aller récupérer les recommandés et les colis, c’est top aussi non ? même si le facteur croit que tu es sans emploi :-)
  • Quant aux vacances…théoriquement, tu peux les poser quand tu veux. Dans la pratique, trouver le bon moment de les poser n’est pas évident. L’été est à la fois le meilleur moment pour se relaxer, profiter du soleil…et le meilleur moment pour profiter du calme général et préparer la rentrée. Je n’ai pas encore trouvé comment en profiter au mieux : partir avec l’ordi, ça n’a pas été une bonne idée (je l’ai oublié dans un taxi espagnol, ha ha !). Partir  sans pendant 1 mois…je viens de tester : ce n’est pas facile de s’y remettre après, de raccrocher les wagons, même en ayant préparé la reprise avant de partir. J’envisage la prochaine fois d’alterner 2 jours “on”, 2 jours “off”.
Imagine...si on pouvait rétrograder le vendredi en MARDI (ou à la rigueur, en mercredi) !Click to Tweet

>>> Si toi aussi tu as des enfants (donc 2 mois de solutions à trouver l’été et 2 semaines tous les mois et demi le reste de l’année), tu fais comment pour déconnecter, faire une pause, mais pas trop non plus pour reprendre le boulot facilement et ne pas accumuler trop de retard ?

5. Il n’y a pas que le travail fourni qui impacte les résultats

  • Plus ça va, plus j’apprécie d’être entourée de plus en plus de gens qui considèrent que tout est lié. Leur travail, leur vie personnelle, leur humeur, leur degré de satisfaction ou d’insatisfaction. Les entrepreneurs ont un recul par rapport à eux mêmes que j’adore. Une sorte de lâcher prise avec la peur de ne pas rentrer dans des cases, la crainte du jugement des autres.
  • J’envoie des vidéos d’EFT à une collègue/cliente/amie (il y a un moment on ne sait plus quelle étiquette mettre !) qui passe à la télé. Je fais la connaissance d’Angélique à la sortie du métro qui amène au forum de l’évolution de la conscience : c’est la 1ère fois que je rencontre quelqu’un qui fait la même chose que moi, et on est là pour écouter Matthieu Ricard ! Je vois Emmanuel partager une vidéo de lui qui danse (et qui donne envie de danser !). Emmanuel est consultant en prise de parole et réseaux sociaux : rien à voir avec la danse ? Si justement, c’est ça qui est bien quand tu es entrepreneur ! Etre visible, c’est être soi (ou l’art de réussir son personal branding). Rémy me conseille d’aller dans un espace de co working – pas pour travailler, mais provoquer la “sérendipité”.
  • Sport, méditation, visualisation, alimentation, yoga  : en y réfléchissant, je crois que je n’ai encore jamais rencontré d’entrepreneur qui ne prenne pas soin de lui d’une manière ou d’une autre. Pour stresser moins, avoir plus d’énergie, travailler mieux, être plus concentré. Que de belles vies intérieures.
'Il n'y a pas que le travail fourni qui impacte les résultats'Click to Tweet

 

Maintenant dis-moi : lequel de ces 5 trucs te parle le plus ? Autre chose que tu voudrais rajouter à la liste ?

Enregistrer

Author Details

Je m’appelle Selma Païva. Je suis l’auteure du livre “Internet est une table pour deux, le marketing autrement”. Je forme + conseille + accompagne les entrepreneurs au niveau de leur marketing de contenu sur selmapaiva.com

Au programme – email marketing, copywriting, blogging, storytelling… ou l’art de manier les mots pour construire des séquences de mails dignes d’une série Netflix. Des articles qui captivent ta communauté . Des landings pages qui convertissent tes visiteurs en prospects. Et des pages de vente qui donnent envie d’acheter !

Commence par mes 10 micro-leçons d’email-marketing ici. Elles sont gratuites. Et spécialement conçues pour une relation durable et riche avec tes abonnés :-)

Quand on est entrepreneur, freelance, travailleur indépendant... C\'est la liberté de travailler de chez soi n\'importe où (bureau ? canapé ?). Ou de commencer à 5h du matin... tout un état d\'esprit, que seuls les entrepreneurs peuvent comprendre! #humour #entrepreneurs #reussir
240 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez