≡ Menu

Imaginez…

Jonah Lehrer est un journaliste à succès de 31 ans, écrivant entre autres pour le New Yorker et le Washington Post.

La psychologie et les neurosciences sont ses domaines de prédilection.

“Imagine : comment fonctionne la créativité”,

paru en mars dernier a été très bien reçu : plus de 200.000 exemplaires vendus en moins de 6 mois !

Et patatras : on apprend en août que Jonah Lehrer a inventé une partie des citations empruntées à Bob Dylan.

J’ai du mal à comprendre pourquoi, tant son livre est déjà dense, et sachant que bien sûr, il serait étudié à la loupe par les autres journalistes.

Maintenant, il a perdu sa crédibilité, a dû démissionner de son poste prestigieux au New Yorker, et la publication d’Imagine a été stoppée.

J’ai choisi de vous parler quand même de son travail

  • Parce qu’il a le mérite d’étudier la créativité sous un angle nouveau. 3 citations manipulées n’y changent rien d’après moi.
  • Parce que la créativité n’y est pas abordée comme un talent inné mais comme un processus cérébral que nous bloquons souvent à notre insu, et sur lequel nous pouvons agir. Disons donc plutôt un talent inné chez tous, mais cérébralement (et culturellement) entravé chez la plupart.
  • J’ai choisi, tout au long du livre, des analyses qui peuvent vous aider à mieux comprendre votre processus créatif et à savoir comment le stimuler C.O.N.C.R.E.T.E.M.E.N.T!

Je vous donne rendez-vous à partir du prochain article

Pour de nouveaux épisodes avec des clefs et des astuces simples et inattendues pour comprendre + apprendre à stimuler votre processus créatif :-)

  • Parce que l’imagination n’est pas impénétrable!

Ce que ça va vous apporter?

  • Et bien voilà : si vous voulez faire la différence…il va falloir la trouver, votre différence.
  • Et comme l’a montré la discussion des 2 derniers jours : ce n’est pas évident du tout! Vous séchez :-)
  • Cela implique de carrément stimuler votre I.M.A.G.I.N.A.T.I.O.N+ votre créativité pour sortir des sentiers battus. Car il n’y a pas de formule magique, hé hé.

Donc, j’espère que vous êtes prêt-s à retrousser vos manches?

En attendant, je vous invite à relire cet article au sujet du talent, du travail, et de la persévérance :-)

Et si ce thème vous intéresse, merci de partager l’article autour de vous : envoyez-le par mail à une personne à qui il pourra être utile!

Si vous n’en connaissez pas directement, pensez aux réseaux sociaux et aux forums! Merci!

{ 11 comments… add one }
  • Créativité ou ingéniosité (dans le cas du journaliste) ??? ^_____^
    Bon, je chipote, c’est juste un clin d’oeil, mais je ne sais pas pourquoi “ingéniosité” est le mot qui m’est venu spontanément à l’esprit :-)
    En ce qui concerne la créativité, c’est vrai que le système scolaire n’est pas vraiment fait pour la mettre en exergue… mais bon, sans doute est-ce aussi aux parents de pallier à ce manque…
    J’ai hâte d’être à vendredi ^^ Mais tu sais, j’ai déjà sérieusement commencé à gamberger sur ton billet précédent… ça cogite, ça cogite :-)
    Merci pour ce petit poil à gratter :-)

    • Apolline

      A ha, je suis très flattée de jouer le rôle du poil à gratter!

      Pour en revenir au journaliste, comme je répondais à Angèle sur Facebook, j’ai réfléchi. Et je crois qu’il ne s’agit de sa part ni d’ingéniosité, ni de créativité. c’est un jeune auteur qui a connu un grand succès et qui avait obtenu des chroniques dans des journaux “de 1ère division”. Mais voilà, quand on arrive tout en haut, on peut continuer à avoir très peur d’être à la hauteur. Voire même d’avantage, car cette fois ça y est, tout le monde nous regarde. Il a donc peut être eu peu que son livre ne soit pas à la hauteur des attentes de son public, qu’il ne soit pas assez crédible, donc il a modifié 3 citations alors que ça n’apportait rien de plus, car l’ouvrage est déjà super. Et voilà : scandale.
      D’où l’importance de travailler sur ses peurs + sur soi même!
      A bientôt :-)

  • C’est vrai, la créatvité se travail… C’est surement d’ailleurs pour ça que l’on a parfois des périodes pleines d’idées et d’autre moins fournies… Hate d’être à vendredi, encore un long débat intéressant en perspective. ^^

    • Apolline

      Oui, c’est un muscle. Et comme dit Brigitte (Kahlan) dans le commentaire précédent, le système scolaire s’emploie bien à nous apprendre de ne pas l’utiliser (et je sais de quoi je parle). La société, aussi. C’est dérangeant, les personnes qui sortent du chemin. Sauf que si on regarde autour de nous, ceux qui ont des destinées marquantes ont rarement suivi une scolarité et une carrière typique. Bref!
      Oui, ça se travaille. Oui, le débat + le chemin sont longs. Et il y a parfois de grands changements à faire, parfois de tout petits. Tellement petits que vous risquez de ne pas y croire :-)
      Bref, à bientôt pour la suite!

  • Il est clair qu’on a toujours tendance à se mettre des FREINS on trouve toujours une bonne excuse pour ne pas se lancer dans une créa et au final une fois qu’on le fait et que ça plaît, on se dit “si j’avais su je l’aurai fait plus tôt”, quand bien même on ne peut pas plaire à tout le monde !

    Mais alors pourquoi nous créons-nous ces propres freins à la créativité ? d’où ça vient ? petite enfance ? éducation parentale? école ?
    comment faire pour stimuler ou relancer le processus ?

    Selma tu vas sûrement nous trouver la BONNE solution ! ? hein dis ?
    Très bonne journée
    Krystel

    • Apolline

      Bonjour Krystel :-)
      Tu sais, c’est exactement mon parcours. Je vous raconterai, un jour. Parce que l’idée de ce blog, j’osais à peine la formuler dans ma tête il y a 2 ans tellement j’avais peur qu’on se moque de moi. Et honnêtement, c’est encore le cas pour beaucoup des articles que j’écris!

      On va les analyser, ces freins.

      Mais la BONNE solution, il n’y en a pas. Disons qu’il y en a plein. Il ne s’agit pas de sortir d’un chemin battu pour en créer un autre.

      Mais d’apprendre à se retrouver, à trouver sa voie/voix. Et ça commence par libérer + travailler sa créativité.

      Les solutions sont multiples et personnelles, parfois partageables, parfois non.

      Vous aider à trouver la vôtre, ça oui :-) Mais c’est vous qui allez la trouver!

      Bonne journée!

  • Plus que jamais OUI!!!!

    • Apolline

      Merci Marielle, pour ton enthousiasme, toujours!

  • C’est drôle, on a justement abordé ce thème hier avec mes élèves pendant la formation : les freins à la créativité.
    Qu’est-ce qui nous limite ? Après discussion, il en est ressorti que nos principales barrières sont culturelles. Notre éducation occidentale nous met une pression incroyable : si l’on tente quelque chose il faut absolument le réussi, on n’a pas droit à l’erreur. Du coup, notre créativité est mise à l’épreuve car il faudrait du premier coup créer une oeuvre unique, sublime et qui plaise. Or avant d’en arriver là, on passe forcément par de nombreuses recherches, un looooooong travail, des essais infructueux, des gros ratés,… Et un jour, grâce à toutes ces étapes, une création née.
    Il ne faut pas oublier que les artistes les plus connus ont énormément travaillé, gribouillé des toiles avant de réaliser leurs chefs d’oeuvre. Alors, au boulot, et acceptons nos échecs pour réveiller notre créativité !

    Apolline, rassure-toi, on ne peut pas se moquer des articles de ton blog, ils sont d’une grande qualité ! Et surtout, ne te met pas la pression comme l’a fait cet homme, on ne te demande pas d’être meilleure, juste d’être toi et de continuer à nous accompagner comme tu le fais déjà si bien !

    • Apolline

      Merci Laurence! Ton analyse est très pertinente! Merci pour tes encouragements, aussi :-)

      • J’aime beaucoup ta façon de voir les choses Laurence, ce que tu dis est absolument juste.
        J’ajoute juste que l’on a pas besoin de son entourage pour se mettre la pression et ne pas accepter l’échec… on peut tout à fait réussir à se “pourrir” la vie sans aide extérieure…

        Merci une nouvelle fois Selma pour cette série d’articles!

Leave a Comment

Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez