≡ Menu

Comment multiplier sa visibilité par 9.8 – sans avoir plus de trafic

Comment être plus visible, comment fidéliser ses clients SANS attendre d'avoir plus de trafic ni d'abonnés sur les réseaux sociaux : conseils business, content marketing et newsletter pour entrepreneurs

Tu veux être vu et lu – n’est-ce pas ? Pas pour la visibilité en soi, mais pour fidéliser tes clients + en acquérir de nouveaux. En les ciblant mieux. Te démarquer d’avantage. Pour qu’on comprenne mieux qui tu es + ce que tu fais. Et bien sûr inciter d’avantage à l’action, à l’interaction : commentaires, emails, demandes de devis, achats récurrents ?

D’ailleurs : indispensables, les interactions pour mieux connaître tes clients (et donc éviter qu’ils te mentent !) améliorer tes produits et services, les mettre en valeur, donner envie d’acheter !

Tout ça, tu peux le faire :

SANS avoir plus de trafic

SANS avoir plus d’abonnés sur les réseaux sociaux

SANS être mieux référencé-e

SANS payer pour qu’on parle de toi.

Comment ? En apprenant à structurer tes séquences de mails !

Même si nos boîtes de réception débordent, même si on se fait spammer par d’autres, il n’y a pas d’autre moyen qui arrive à la cheville du mail quand il s’agit de se démarquer d’avantage, mieux cibler ses clients, être visible, vendre mieux (ou encore mieux) !

Voyons pourquoi :

Raison 1 : il n’y a pas plus efficace en terme de visibilité

  • 71 % des gens checkent leur boîte mail au lit : 1ère action du matin ET dernière de la journée (Source : ExactTarget).
  • 91 % des gens consultent leurs mails au moins une fois par jour (Source : ExactTarget).
  • A titre de comparaison, tu peux espérer toucher au mieux 9.3% de tes fans avec une publication Facebook : on ne parle même pas de lire ou de cliquer, juste de voir passer ton nom et ta publication ! (Source : Jon Loomer). Si tu as 1000 fans sur Facebook : au mieux ils sont 93 à voir passer ta publication, au lieu de 910 si tu leur avais envoyé un mail.

>>> Alors imagine : quel impact est-ce que ça aurait sur tes revenus, ton site, ton blog si tu avais au moins 9.8 fois plus de visibilité et que tu savais comment en tirer partie ?

Raison 2 : il n’y a pas plus efficace en terme de ventes

  • 66 % des clients ont acheté suite à une offre reçue par mail (Source : Direct Marketing Association). Ce qui veut dire que si tu n’utilises pas le mail (ou pas asse bien),  tu passes à côté des 2/3 de tes ventes. On va te suivre sur Facebook et Instagram, on va se promener sur ton blog et ta boutique mais c’est par mail qu’on achète.

Si tu n’utilises pas le mail,  tu passes à côté des 2/3 de tes ventes.

  • Mieux : les clients qui achètent par mail dépensent en moyenne 138% de plus que ceux qui n’ont pas reçu d’offre par mail (Source : Convince&Convert)
Les clients qui achètent par mail dépensent en moyenne 138% de plus ! #EmailMarketing Click to Tweet

>>> Les statistiques emailing ont parlé. Alors calcule : quel serait l’impact sur ton CA si tu avais 2 fois plus de ventes ET que tes clients dépensaient 2.38 fois plus en moyenne ? (Bien sûr il ne s’agit pas juste d’avoir une mailing liste hein. Si ton contenu plaît déjà c’est formidable mais c’est juste le ticket d’entrée ha ha. Après, le but c’est d’utiliser tes mails pour construire une relation client durable +riche ET pour construire des séquences qui préparent tes ventes à court, moyen ou long terme selon les cas.

Pourquoi ça marche

  • Le mail est l’outil préféré des humains ! Le mail a changé, mais c’est toujours la valeur sûre, et de loin l’outil préféré des êtres humains (Source : Harvard Business Review)
  • 111 jours de travail plein par an sont consacrés aux mails – ça fait 9.25 jours de travail par mois consacrés au mails, contre seulement 6h45 mensuelles consacrées à Facebook (Source : blog du modérateur) !
  • 82 % des clients ouvrent les mails de marketing (envoyés par une marque, un entrepreneur, un prestataire, donc) Source : GetVero 
  • 77 % des clients préfèrent recevoir des messages par mail plutôt que par texto (5%) ou sur les réseaux sociaux (6%) Source : GetVero.
  • Pourquoi ça marche ? Parce que le mail est une relation directe, personnelle : intime, entre ton client et toi. C’est l’outil qu’on préfère, celui qu’on utilise le plus : c’est le moyen le plus simple d’échanger avec quelqu’un pour créer une conversation et une relation d’individu à individu.
'moins d'1% des transactions commerciales proviennent des #réseauxsociaux' (Forester Research)Click to Tweet
  • Rappelle-toi : Internet est une table pour 2 – et que font 2 personnes attablées ? Elles échangent ! Elles apprennent à se connaître ! C’est pour ça que les résultats de la communication par mail planent si haut au-dessus du reste (moins d’1% des transactions commerciales proviennent des réseaux sociaux – Forrester Research).

>>> De ton côté : comment ce serait si 12.8 fois plus de clients préféraient lire ce que tu envoies simplement parce que tu communiques surtout par mail et pas essentiellement sur les réseaux sociaux ?

Ce ne sont pas que des statistiques emailing, ça marche !

  • Si tu me suis depuis quelque temps, tu sais que j’ai commencé lancé mon entreprise il y a environ 18 mois, et que j’ai enseigné à mi-temps pendant 6 mois avant de me consacrer à 100 % à mon activité il y a 1 an maintenant. Pas de réseau (je ne connaissais personne en ligne), pas de trafic, zéro connaissance en SEO, et 10 minutes par jour consacrées aux réseaux sociaux (et encore).
  • Pourtant, mon blog provoque des échanges dynamiques,  mes formations et accompagnements se vendent vite et bien. A ce stade de l’article, tu sais pourquoi, n’est-ce pas ? Parce que le mail est mon outil de prédilection pour communiquer, échanger, vendre. Le retour sur investissement moyen de la communication par mail est de 4300 % en moyenne : c’est à dire que pour chaque euro investi, tu en récupères 43. Personnellement, mon ROI est actuellement de 5465 %  (petite danse de la joie ^_^)

>>> Alors oui, bien sûr, en fonction du nombre de personnes sur ta liste, tu vas payer 20, 40, 60, 80 euros etc par mois. Maintenant, multiplie ça par 43 pour savoir combien cet investissement va te rapporter au minimum, à partir du moment où tu auras appris à t’en servir !

Par quoi commencer ?

  • Par lire mon livre, Internet est une table pour deux, le marketing autrement : disponible en 2 clicks sur Amazon ! C’est LE livre qui explique ce que « remettre l’humain au cœur du marketing » veut vraiment dire. Ce que ça implique pour toi. Et comment faire pour y arriver. Email marketing compris.
Internet est une table pour deux, le marketing autrement : disponible sur Amazon !Click to Tweet
  • Récolte les mails de tes clients et clients potentiels – en priorité : SUPPRIME les icônes de réseaux sociaux dans ta colonne de droite. Sérieusement : il y a beaucoup plus efficace pour avoir plus de fans et de followers que d’envoyer le trafic durement acquis sur son blog vers l’abîme des réseaux sociaux.
  • Les clients qui reviennent dépensent en moyenne 67 % de plus que les nouveaux clients, alors prends soin de tes clients actuels et passés par mail (ce qui implique une séquence de mails de suivis quand on achète un truc chez toi : ça paraît le minimum et pourtant….)
  • Si tu travailles essentiellement (ou en partie) en présentiel, ça marche aussi ! Tu es photographe ? Décorateur ? Naturopathe ? Avec ton smartphone ou ta tablette, invite tes clients à te laisser leur mail via un formulaire sur une page dédiée, préparée à l’avance (ultra-simple : juste une page avec 2 lignes d’introduction et un formulaire d’inscription que tu auras l’originalité d’appeler autrement que « Inscrivez-vous à ma newsletter! », on aurait peur de recevoir des mails avec des promos tous les 2 jours comme la dernière fois qu’on a acheté à La Redoute :-D

>>> Et guette le prochain article : nous allons voir comment faire une bonne newsletter, et les erreurs à éviter pour y arriver! Parce que des séquences de mails réussies, c’est BIEN PLUS qu’une suite de bons conseils envoyés à tes abonnés à intervalles réguliers.

Maintenant dis-moi : quelles questions as-tu concernant la communication et la vente par mail ?

Enregistrer

{ 41 commentaires… add one }
  • Mireille

    C’est vrai que le mail marche bien alors que j’ai voulu tester FB et… j’ai perdu des heures pour RIEN! Mais au moins je SAIS maintenant !!!! LOL !
    très beau WE à tous !

    • Bonjour Mireille ! En fait, FB peut être très efficace, mais pas pour vendre directement – merci pour ton témoignage !

  • Manue

    Merci pour ces conseils mais une question me taraude, sans blog comment peut-on faire pour avoir un carnet d’adresse ? Oui, je sais bien que le blog est indispensable mais je me bats contre WordPress tous les jours, je finirai bien par l’avoir !

    • Bonjour Manue ! Le blog n’est pas indispensable (tu peux y arriver sans), mais c’est vraiment un élément qui facilite plein de choses, y compris le développement de sa liste de mails. Si tu te bats contre WP, tu as pensé à te faire aider ? Pour quelques dizaines d’euros, on peut le faire pour toi, ce qui te fait gagner un temps infini, et de l’argent !

  • Pétronille - Moi par mois

    Bonjour Selma !

    Merci pour cet article très intéressant … comme toujours!

    Peux tu nous en dire plus sur les taux d’ouverture et de clic ? Pour ma part je suis en moyenne à 50% de taux d’ouverture mais le taux de clic est bcp plus bas :((((

    Pour qu’un mail marche faut il qu’il soit ouvert + cliqué ou juste ouvert ou ça marche aussi de se rappeler au bon souvenir de nos abonnés avec notre nom dans leur boite mail sans qu’elles ouvrent forcément ???

    En ce qui concerne les réseaux sociaux, j’entends bien ce que tu dis et je ne le remets pas du tout en question ;) Cependant, j’ai bcp bcp bcp de clientes qui me disent au moment de leur achat nous avoir connues via instagram (pour facebook je suis bcp plus mitigée ;) J’ai aussi constaté que faire de la « pub » pour un article du blog sur instagram nous envoyait du trafic sur le blog … Mon interrogation c’est : que penser de tout ça et comment l’optimiser au mieux ?!

    Belle journée et à bientôt avec plaisir!
    Pétronille

    • Hello Pétronille ! On reparlera bientôt des taux de clics et d’ouverture, mais tu peux les trouver sur le blog de MailChimp (en anglais) : le taux de clic est toujours plus bas – mais je ne sais ce que toi tu entends par « beaucoup plus bas ».
      Concernant ta 2ème questions : ça dépend de l’objectif du mail, mais effectivement, voir passer ton nom dans la boîte mail permet de ne pas t’oublier. Des fois, on est en train de faire autre chose, du coup on n’ouvre pas le mail, mais on va directement sur ton site. Des fois, on reçoit le mail d’après et on se dit « oh la la ! ça fait déjà une semaine qui est passée » ! Même quand un mail n’est pas cliqué, c’est du bonus, car tout le monde n’ouvre pas tous les mails, mais plutôt 1 sur 3 : ça tourne, et en moyenne, ça fait qu’environ 82% des personnes qui ont demandé à recevoir des mails commerciaux les consultent (je n’ai pas la source sous la main, et on ne parle pas du spam bien entendu !)
      Oui aux réseaux sociaux en complément pour se faire connaître et poursuivre le contact, et oui à la pub sur les réseaux sociaux aussi – du moment que le blog est optimisé pour collecter les mails, sinon c’est une passoire !
      A bientôt Pétronille !

  • Bonjour Selma
    Merci pour cet article très intéressant. Ma question est celle de la fréquence: comment ne pas lasser tout en se rappelant régulièrement au bon souvenir ?
    Et puis aussi la longueur du mail (pour l’instant j’ai choisi de faire court toujours pour ne pas lasser) et la structure (par ex est-ce bien d’avoir une même structure que le client reconnait où c »est lassant? ) merci pour tes conseils j’attends l’article suivant avec impatience !

    • Bonjour Nathalie – merci pour tes questions, très intéressantes ! J’y répondrai au moins en partie dans l’article suivant, ce sera plus facile :-)

  • LA CAVERNE

    Bonjour et merci beaucoup pour cet article
    j’avais déjà essayé mais avec une adresse gmail, impossible d’envoyer à plus de 100 destinataires
    et je n’avais pas trouvé de solution alors j’ai laissé tombé
    vous avez peut être une astuce?
    merci

    • Bonjour « La caverne » ! Gmail est limité à 100 destinataires par envoi, parce qu’il est interdit d’envoyer des mails commerciaux sans avoir reçu la permission des destinataires ! Donc je n’ai pas une astuce, mais un conseil : utilise absolument un fournisseur de service mail professionnel, qui te permet d’envoyer des mails à des personnes qui t’ont accordé leur permission !

  • Mä.L.Ka

    Bonjour Selma

    C’est marrant que tu parles de Newsletter car je suis en pleine réflexion pour l’utiliser plus et différemment.
    Par contre il y a un passage dans ton article que je ne comprends pas : quand tu parles de paramétrer le moyen de paiement avec le fournisseur de mail, de quoi s’agit il ? Et le retour sur investissement etc…je n’ai pas saisi. Peut tu m’expliquer ?
    Merci

    • Bonjour Ma.L.ka ! Quand tu as un fournisseur de service mail pro (comme Aweber et Mailchimp), tu peux paramétrer ton compte pour que les personnes qui font tel ou tel achat reçoivent automatiquement une invitation à rejoindre ta liste (ce n’est pas techniquement compliqué, et tu pourras voir ça directement avec ton fournisseur :-)
      Concernant le retour sur investissement – je n’ai pas compris ce que tu n’as pas compris en fait ?

      • Mä.L.Ka

        Merci Selma. Grâce à ton explication j’ai mieux compris et donc ma 2ème question n’a plus raison d’être ;-)

  • Merci pour cet article super intéressant.
    mais est-ce qu’on ne peut pas utiliser les réseaux sociaux pour se faire connaitre? ou justement donner un aperçu de l’ambiance sur le site? et est-ce que tous les réseaux sociaux se valent? On n’utilise pas Facebook comme Twitter ou comme LinkedIn…

    • Bonjour Constance ! Oui bien sûr ! Les réseaux sociaux peuvent être supers pour se faire connaître, poursuivre la conversation, mais c’est en quelque sorte la cerise sur le gâteau : quand on arrive chez toi, on va rarement acheter du 1er coup (en moyenne, il faut qu’on voit un produit 7 à 10 fois avant de l’acheter !). Donc si tu ne proposes pas à tes visiteurs de te suivre par mail, ton site est une vraie passoire : s’il nous plaît (je parle de ton site), on va le mettre dans les favoris, au pays des liens oubliés ! Concernant les différences de réseaux sociaux : certains sont plus pertinents que d’autres selon ta cible, et tes points forts (mais encore une fois, les réseaux ne génèrent qu’une très petite partie des ventes comparé au mail :-)

  • La p'tite bulle

    Tout simplement merci pour tes articles!

  • Mélonica

    Bonjour Selma, j’ai lu attentivement votre article et je me permet d’y répondre. D’abord point par point :
    _ Raison N°1 : Vous parlez des gens qui lisent leurs mails mais de qui s’agit-il? Et sur quel type d’email ? Pro? Perso? les « consommations » mails ne sont pas les mêmes en fonction. Vous citez-des sources, mais or contexte, elles n’ont pas grande importance.
    D’autre part, nous assistions ces dernières années à des tsunamis de mails qui envahissent les boîtes et qui perdent le leur impact. De nombreuses entreprises par exemple cherchent à diversifier leur com interne car, la lecture des mails et leur traitement perdent en efficacité. Le mail c’est bien, mais ça a aussi des côtés plus durs !
    Enfin, concernant ce premier point, vous comparez à Facebook. je dirais que cela n’est pas comparable, ce n’est pas le même outil ! Si la visibilité Facebook est effectivement rarement au delà des 10% présentés sauf posts sponsorisés, il faut souligner que concernant les emailings, les taux d’ouverture dépassent rarement les 25%. Et cela dépend, de l’origine du mail, s’il y a eu un ou deux opt in, comment est personnalisé le mail, le device utilisé, l’heure ‘ouverture etc…. C’est plus haut que Facebook, mais ce n’est pas forcément mieux ! c’est DIFFERENT.C’est faux de croire qu’un mail est systématiquement qualifié, ouvert, cliqué. Il existe des gens dont le métier est d’optimiser les newsletter/emailing et ce n’est pas pour rien !
    _Raison N°2 : l’efficacité ! L’envoi d’emails peut bien sûr encourager la consommation et l’acte d’achat. Il en va par exemple des contenus promotionnels, ou de rappel de panier perdu par exemple. Mais selon la typologie du mail envoyé, l’efficacité du mail varie ! Une newsletter n’est pas forcément synonyme de ventes !!!

    Vous parlez également des réseaux, du référencement etc… Vous pouvez choisir de n’utiliser que du mailing comme outil de communication, mais pas parce que c’est le seul qui fonctionne comme une vérité absolue, mais parce que c’est un choix stratégique qui fonctionne pour VOUS et pas forcément pour tout le monde. Les réseaux sociaux apportent de la visibilité, la visibilité apporte du trafic, le trafic apporte des ventes !Il en va de même pour le référencement ! Mais tout est question de savoir-faire d’abord : utiliser les réseaux sociaux de manière efficace requiert des connaissances (qui peuvent parfois s’acquérir en se formant en ligne et à l’usage) et du temps. Et de STRATEGIE ensuite. Une stratégie de communication web peut se décomposer en plusieurs parties, comprenant, le référencement, le social media, l’emailing, etc etc etc. Utiliser le web et ses ressources est une vraie plus value pour des entrepreneurs. Conseiller de retirer les icônes sociales ce n’est pas un bon conseil. La preuve vous y êtes sur les réseaux sociaux et c’est comme ça que je suis revenue sur votre blog.

    Je pense que la communication web s’envisage de façon globale et vous l’aurez compris c’est mon métier. Alors bien ^sur, je prêche pour ma paroisse. Mais j’ai également une foule d’exemples et de contre exemples permettant de justifier telle ou telle stratégie, tel choix d’outil (les réseaux et ou le référencement et ou l’emailing et/ou il y en a plein plein d’autres). Je pense qu’il faut aussi garder en tête que les conseils que l’on donne peuvent avoir un réel impact vis à vis des lecteurs/entreprises et qu’il est parfois nocif de positionner ses conseils comme des vérités absolues. Chaque situation est différente, chaque entrepreneur, chaque entreprise.

    Merci de votre attention. Je reste à votre disposition pour en rediscuter et prendre un peu de mon temps pour aborder la stratégie de communication web.

    • Mélonica : ces chiffres ne sont pas hors contexte, ils sont au contraire tirés d’études spécialisées dans le contexte du marketing par mail.
      Bien sûr que le mail peut avoir des côtés durs, et qu’une newsletter n’est pas synonyme de vente si on s’en sert mal !

      Je ne recommande pas de n’utiliser que l’e-mailing (je suis moi-même sur les réseaux sociaux !), mais de concentrer ses efforts dessus et en priorité car c’est l’outil dont les résultats sont de très loin les meilleurs en termes de ventes et de visibilité !

      D’ailleurs comme vous le savez sûrement, le ROI d’une campagne sur FB se mesure…par rapport au nombre de nouveaux inscrits à une liste de mails compte de tenu du taux de conversion habituel de la liste !

      Après bien sûr que chaque entrepreneur est différent, et le but est d’apprendre à utiliser les mails à travers le prisme de sa personnalité – car la vérité absolue, c’est que les résultats des réseaux sociaux ne leur arrivent pas à la cheville :-)

      « les réseaux sociaux apportent de la visibilité » – ce n’est pas toujours le cas, et « la visibilité apporte du traffic, et le traffic des ventes » encore moins : s’il n’y a pas de système derrière pour convertir les visiteurs en lecteurs réguliers, puis en clients, le traffic repart par là où il était arrivé ! D’où l’intérêt de se focuser sur les mails avant de s’intéresser aux réseaux !

      Cela dit, je comprends que vous « prêchiez pour votre paroisse » comme vous dîtes :-)

  • Bonjour Selma,
    Je suis d’accord mais pour moi le défi c’est d’avoir des personnes sur cette liste! Comment faire pour faire croître rapidement sont auditoire quand on commence et qu’on a peu de clients?

  • Je suis ravie de te lire à nouveau ! Pour ma part, je me demande si je peux ajouter les adresses de mes clients à ma liste « d’abonnés newletter », alors qu’ils ne s’y sont pas inscrits d’eux-mêmes. Ils m’ont communiqué leur adresse car c’est obligatoire pour commander un bijou (je créé des bijoux personnalisés et j’ai besoin d’échanger avec eux à ce sujet). J’ai eu des conversations avec mon entourage à ce sujet. Certains pensent que c’est un abus : vouloir acheter et vouloir recevoir des infos sont 2 choses différentes.

    • C’est un abus d’inscrire d’office (point de vue légal, pas un point de vue personnel), mais tu peux leur envoyer une invitation à s’inscrire.

    • Bonjour Audrey I,

      tu es tout à fait dans la légalité en reprenant tes clients dans la liste d’abonnés, et je te le recommande vivement.
      L’autre obligation légale, entre autres, est d’insérer un lien de désabonnement s’ils souhaitent ne plus recevoir tes courriels.

      L’entourage réagit de manière émotionnelle, mais soyons clairs : pour vivre de son activité il faut vendre et l’email reste un outil exceptionnel pour le faire donc il serait absurde de s’en passer… :)

      • Tout à fait d’accord Delphine Debauve,
        Je précise également qu’il est obligatoire de faire une déclaration de fichier client à la CNIL https://www.cnil.fr/
        Et laisser la possibilité de s’inscrire et/ou de se des-inscrire dans le corps de la newsletter / souvent en pied de page.
        Pour ma part, j’entre sytématiquement et à chaque vente, le mail de mon client dans ma mailing list. Après libre à lui de se desinscrire s’il le souhaite. De cette manière, cela se passe toujours bien.
        Les templates Mailchimp sont très bien fait pour cela.

  • Cam

    Super article, merci !
    Je remarque qu’en postant également ma newsletter sur fb, je décuple sa visibilité. Mais comme tu le dis, même si nous sommes tous un peu envahis par les mails, son efficacité reste redoutable :)

    • Bonjour ! oui, quand tu envoies sur FB après avoir envoyé un mail, ça marche bien parce qu’une partie des personnes qui ont vu le mail en se disant qu’elles allaient ouvrir ou cliquer plus tard pensent à le faire en revoyant passer l’info sur FB (ce qu’elles n’auraient pas fait sinon – c’est aussi pour ça que le mail permet aussi d’avoir de meilleurs résultats avec les réseaux sociaux !) Merci pour ton partage !

  • Sophie

    Super article, pleines d’astuces et de bons conseils comme toujours.
    Merci beaucoup Selma

  • Bonjour Selma,
    Pour tout te dire, au début, ton article m’a énervée. Et comme je me connais bien (ce qui est une force il faut le dire ^^), je savais que si j’étais énervée c’est que tu appuyais sur un point qui faisais mal pour moi.
    Et c’était le cas évidemment ! Depuis des mois, je repousse ma newsletter, pas envie patati, patata. Sauf que là, depuis 15 jours je mène une expérience : je me suis coupée des réseaux sociaux, FB et Twitter pour être précise. Du coup, j’ai trouvé le temps + l’énergie + l’envie de faire ma newsletter. Et ça a marché. Of course :) (oui, oui, je te vois sourire). Bilan : merci pour tes articles « coups de pied au cul », c’est hyper utile, même si je ne suis pas d’accord sur tout (de toute façon, c’est chiant quand on est d’accord sur tout, tout le temps). Bilan bis : je ne compte pas abandonner pour autant les RS car je crois que pour certaines activités comme la mienne ils sont réellement utiles en termes de créativité, d’échanges et même pour vendre. Mais je les remets à leur juste place, ni trop ni trop peu. A bientôt !

    • A ha ha ! Bonjour Morgane, tu m’as bien fait rire avec ton commentaire ^_^ ! Je suis tout à fait d’accord pour l’utilité des réseaux sociaux : d’ailleurs si tu pouvais cesser ta grève de Twitter ça m’arrangerait parce que j’oublie régulièrement d’y partager mes articles et généralement c’est toi qui le fais pour moi :-D Nan sérieusement les réseaux sociaux : oui, mais en plus du mail :-) Bises !

  • Ludivine

    Bonjour Selma,
    Merci à toi pour ce super article que j’ai donc suivi.
    Mais j’ai un souci car il s’avère que mon mail arrive dans les Spams.
    J’utilise Mailchimp.
    Aurais-tu la solution pour que mon mail n’arrive plus dans les Spams???
    Je t’en remercie beaucoup. :-)

    • J’ai un peu le même souci, les newsletters (pas que la mienne) ont tendance à se faire considérer en spam. J’essaie d’inclure le prénom des inscrits, apparemment ça améliore la chose.

      • Marion et Ludivine : vous n’ajoutez jamais quelqu’un qui n’a rien demandé, et vous utilisez des formulaires à double confirmation ? Ensuite, le titre compte pour le « score du spam » : en fonction de certains mots ou tournures, le FAI peut considérer vos mails comme du spam (ça arrivera toujours de toute façon pour certains abonnés, mais le but est de faire en sorte que ce soit vraiment minimal).

  • Bonjour, je songe à organiser un tirage pour gagner un certificat cadeau valide sur ma boutique en ligne. Et je désire faire ma promotion en invitant les gens à s’inscrire à mon infolettre et ainsi avoir la chance de gagner le certificat.
    Le tirage se ferait uniquement parmis les abonnés. Mais je me demande si cela est légal. Et si il est opportun de contacter une personne inscrite à mon infolettre? Qu’en-pensez-vous?

    • Du moment que tes abonnés ont choisi de s’inscrire, tu peux leur envoyer des mails, mais organiser un concours, ce n’est pas ça qui permet de diffuser une information ! (si tu es très suivie et que tu t’y prends bien, ça te permettrait en revanche de récolter les mails des personnes qui sont fans et qui te suivent déjà, si tu as déjà une bonne communauté autour de toi , donc)

  • Bonjour Selma,

    Merci pour cet excellent article. Je découvre ton blog aujourd’hui et j’aime beaucoup le contenu que tu proposes. C’est de très grande qualité. :)

    J’avoue que j’envoie aujourd’hui seulement 2 newsletters par mois car j’ai peur d’ennuyer mes prospects et de les voir se désinscrire… Je pense suivre ton conseil et envoyer une newsletter par semaine en changeant les titres. On verra ce que ça donne.

    Belle semaine à venir et encore merci pour ces précieux conseils !!!

    Laurie.

  • fanny

    Mes emails ne fonctionnent pas. Pourtant, j’ai tout essayé. Ce qui fonctionne le mieux, c’est le réseau présentiel, les conférences, et les réseaux sociaux. Je ne comprends pas pourquoi.
    En réalité, c’est plus exactement un mix de tout qui fonctionne: j’attire les clients grâce aux réseaux sociaux, je les invite en live à mes conférences et mes repas entrepreneurs, ils reçoivent mes newsletters et ils achètent lors d’un nouveau contact en présentiel.

  • Coucou Selma !
    Je te rejoins à 200% !
    C’est tellement VRAI ! le mail, il n’y a que ça de vrai !
    J’irais même plus loin, je conseille de créer plusieurs listes mails (ou différents segments) pour les newsletters, en fonction de la typologie clients. Pour ma part j’ai une liste pour le B to C, une liste pour le B to B, 1 pour la presse…. le contenu n’est évidemment pas le même. mais les taux d’ouverture sont vraiment chouettes.
    J’utilise Mailchimp, et il y a un outil « report » qui me permet de mettre le doigt sur les clients qui sont + ou – interressés. De cette manière je gagne un temps fou en prospection.
    Bon après il faut savoir doser, et ne pas envoyer trop souvent, sinon, gare aux des-inscriptions ;-)
    Mise à part cela…je n’ai pas réussi à charger ton bouquin sur Amazon…;-( , j’ai pas réussi à trouver le lien et j’ai pas de kindle…bon au pire je l’achèterais, ce sera pas mal pour toi aussi car je te dois beaucoup
    je guette ton prochain article !
    Julia – Les Juliettes

  • Etre présent régulièrement sur les réseaux sociaux ne veut pas dire que allez avoir plus de clients,car ce sont surtout des enfants et des personnes qui y vont que par curiosité et non pas pour y faire des achats.

  • Bonjour Selma,
    Un très bel article, comme toujours.
    J’ai toutefois une question concernant la séquence de mails de suivi suite à un achat dont tu parles en fin d’article.
    En quoi cela consiste exactement?
    Merci d’avance pour ton retour

    Barbara – Je veux du bonheur

Leave a Comment

29 Partages
+1
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez